Que faire devant les dangers actuels

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 385 messages dans 132 sujets

Nous avons 26 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est CÉLINA

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 11 le Jeu 3 Oct - 11:41


    Marie Duhem

    Partagez
    avatar
    callo
    Admin

    Date d'inscription : 09/03/2010

    Marie Duhem

    Message par callo le Ven 19 Fév - 11:26



    Marie Duhem

    Marie Duhem, née à Guemps le 18 mars 1871 et morte à Douai le 9 juillet 1918, est une artiste peintre française.

    Biographie

    Les parents de Marie Duhem1 dirigent une manufacture de dentelle. Dès son enfance, elle se familiarise au travail des dessinateurs de modèles. Elle devient l’élève du peintre Adrien Demont, époux de l’artiste peintre Virginie Demont-Breton. C’est dans leur atelier de Wissant qu’elle rencontre, en 1889, Henri Duhem, de 11 ans son aîné, avocat passionné de peinture2. Ils se marient en 1890 et, l'année suivante, elle donne naissance à un garçon, Rémy (1891-1915). C'est l'époque du groupe de Wissant (encore appelé École de Wissant) : autour des Demont-Breton, chaque été pendant plusieurs années, les Duhem, installés dans leur maison de campagne à Camiers, retrouvent tout un groupe d’amis venus peindre, sur le motif, la campagne du boulonnais et le littoral de la Côte d’Opale. Parmi les plus assidus, l’on compte Georges Maroniez, Francis Tattegrain, Fernand Stiévenart ou encore Félix Planquette3.
    Henri Duhem, Portrait de Marie Duhem peignant (1893), musée de la Chartreuse de Douai.

    Marie Duhem forme avec son mari un couple d’artistes unis partageant quêtes esthétiques et passion pour la collection. Ils acquièrent ainsi un ensemble d’œuvres impressionnistes et postimpressionnistes de premier ordre4, dont la Promenade près d'Argenteuil peinte en 1875 par Claude Monet, ou Bouquet de Fleurs peint en 1897 à Tahiti par Paul Gauguin. Nelly Sergeant-Duhem, fille adoptive des Duhem, donne cette collection en 1985 à l'Académie des beaux-arts : elle est conservée au musée Marmottan à Paris.

    Exposant à l’étranger (Londres, Rome, Saint-Pétersbourg), Marie Duhem est une femme peintre impliquée dans la vie culturelle de son époque : tout comme son mari, elle entretient des liens amicaux avec Camille Pissarro, Auguste Rodin ou encore Henri Le Sidaner5. De ce dernier, elle réalise un portrait à l’huile (aujourd’hui conservé au musée des beaux-arts de Dunkerque) révélateur de l'intimisme dans lequel Henri Le Sidaner et les Duhem s’inscrivent.

    Durant la Première Guerre mondiale, le couple perd son fils unique, Rémy Duhem, jeune peintre à l'avenir prometteur, tué à l’assaut des Éparges, le 20 juin 1915. Marie Duhem, très affectée par la mort prématurée de son fils, succombe d’une tumeur, dans la maison familiale de Douai, le 9 juillet 1918, à l’âge de 47 ans. En 1922, Henri Duhem évoque le souvenir de son fils et de sa femme dans un récit intitulé La Mort du foyer6. Deux ans plus tard, le critique d’art Camille Mauclair, grand ami du couple, retrace l’œuvre dessinée et peinte des deux artistes défunts, dans un ouvrage à l’iconographie très documentée, intitulé Marie Duhem, Rémy Duhem : hommage, paru aux éditions Jacomet.


    Son œuvre

    On retrouve dans la peinture de Marie Duhem – paysage campagnards, natures mortes ou sujets religieux – l’atmosphère sobre et de recueillement caractérisant l’œuvre de son mari. Certaines de ses œuvres, tel le Jardin à la campagne7 – celui de sa maison à Camiers – témoignent, par leur facture néoimpressionniste et intimiste, de l’influence d'Henri Le Sidaner.

    Marie Duhem est une femme peintre dont la carrière a un rayonnement national. Elle est nommée officier des Palmes académiques, nommée chevalier de la Légion d'honneur en 1912, elle reçoit une médaille à l’Exposition universelle de 1900. Une exposition personnelle lui est consacrée en 1906, à Paris, à la galerie Georges Petit. Cette même année, l’État acquiert une huile sur toile intitulée Renoncules blanches pour le musée du Luxembourg, maintenant conservée au musée d’Orsay, qui possède également ses Reines Marguerites dans un vase.


    avatar
    callo
    Admin

    Date d'inscription : 09/03/2010

    Re: Marie Duhem

    Message par callo le Ven 19 Fév - 12:08



                   
    Marie Duhem,
    école française du XXe siècle


    Reines marguerites dans un vase,
    huile sur toile





    .
    avatar
    callo
    Admin

    Date d'inscription : 09/03/2010

    Re: Marie Duhem

    Message par callo le Ven 19 Fév - 12:17



    Jardin à la campagne, musée du Touquet-Paris-Plage.

    avatar
    callo
    Admin

    Date d'inscription : 09/03/2010

    Re: Marie Duhem

    Message par callo le Ven 19 Fév - 13:53


                  
    Marie Duhem,
    école française du XXe siècle
     


    Jonquilles.




    avatar
    callo
    Admin

    Date d'inscription : 09/03/2010

    Re: Marie Duhem

    Message par callo le Ven 19 Fév - 14:07



    La Véranda

    Contenu sponsorisé

    Re: Marie Duhem

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 11:49